L'hypoglycémie survient lorsque le taux de glucose dans le sang descend en dessous de la fourchette normale (entre 0.8 et 1 g/litre). Selon les personnes, l'hypoglycémie se situe lorsque le taux de glucose est en dessous de 0.5 g/litre. Une hypoglycémie engendre une baisse de la performance et peut être à l'origine de malaise.

Les effets

Un sujet en hypoglycémie rencontre les symptômes suivants : transpiration, accélération du pouls, anxiété, sensation de faim. Si l'hypoglycémie persiste, des troubles plus importants peuvent survenir comme le mal de tête, des troubles du comportement, troubles de la vision, difficulté de concentration...

Les causes

Les causes de l'hypoglycémie peuvent être liés à un surdosage d'insuline ou la prise de médicaments (aspirine), mais généralement, les causes de l'hypoglycémie sont alimentaire ou comportementale :

    Dernier repas éloigné
    Carence en glucide dans l'alimentation
    Prise de boissons alcoolisées (effet accentué si à jeun)
    Exercice physique
    Etc.

Les solutions

    Manger du sucre
    Contacter un médecin si besoin

Si vous êtes régulièrement sujet à des crises d'hypoglycémie, équilibrez votre alimentation par rapport à votre activité :

    Ne sautez pas de repas
    Mangez un encas si votre activité est éloignée de votre dernier repas
    Prévoyez une alimentation riche en glucide (pâtes) la veille au soir d'une activité sportive
    Rechargez vos glucides pendant une activité prolongée (sucre, boisson énergétique, barre énergétique)

Hypoglycémie et déplétion glycogénique

Il ne faut pas confondre hypoglycémie et déplétion glycogénique (à l'origine du "coup de fringale" en cyclisme ou du "mur" en course à pied) qui peut arriver au début d'une activité.

L'hypoglycémie est liée au taux de glucose dans le sang, alors que la déplétion glycogénique est liée au taux de glucose dans le muscle.