Le gras qui a été diabolisé tant d’année, chassé de nos assiettes (mais pas de nos hanches) fait son grand retour, mais cette fois-ci bien plus vertueux. Aurait-il changé ce gras si ingrat ? On vous aide à dégrossir la question…

Avant tout, de la gras-attitude

Soyons clair, le gras, les lipides, la graisse restent des bombes énergétiques ! Deux fois plus caloriques que les protéines ou les glucides, 1 gramme de lipides représente 9 kcal. Jusque-là rien n’a changé direz-vous. Alors où est la bonne nouvelle ?

Les dernières recherches semblent indiquer que ce serait plus les « mauvais glucides » qui seraient responsables de notre prise de poids, des taux de triglycérides qui s’affolent et autres maladies métaboliques. Depuis, on surveille de près l’index glycémique des aliments qui doit rester le plus bas possible et on choisit des glucides complets riches en fibres.

Depuis quelques années, la connaissance sur les lipides et le comportement des consommateurs ont évolués. Vous aussi vous lisez surement les étiquettes de vos produits alimentaires (et essayez de les comprendre…). Même si tout n’est pas très clair, nous faisons attention à la quantité de lipides indiquée et savons à présent qu’il faut limiter les saturés c’est-à-dire ceux qui peuvent boucher nos artères de sportif. C’est pourquoi nous avons banni les produits contenant de l’huile de palme très riche en acides gras saturés.

Après l’ère du 0% et du tout allégé, nous préférons consommer de bons produits avec plus de modération. C’est le goût des bonnes choses retrouvé. En effet, les lipides sont les supports aromatiques sur lesquelles se fixent les arômes.

Palmarès des aliments gras qui retrouvent le podium

Certains aliments sont remis au goût du jour pour leurs qualités nutritionnelles. On vous invite à faire un petit tour de table pour les déguster des yeux :

  • Graines et oléagineux. Il s’agit des amandes, des pistaches, noix, noisettes…
  • Poissons gras tels que les sardines, le maquereau ou le saumon, qui en début de chaîne alimentaire présentent moins de polluants aux métaux lourds
  • Huiles riches en oméga 3 comme celles de soja, colza, noix ou lin, qui se conservent plutôt au frais pour préserver leurs qualités nutritionnelles. Attention l’huile d’olive n’en contient pas !
  • L’avocat riche en acides gras mono-insaturés

Du bon gras… mais toujours avec modération !

Alors on se fait plaisir avec du gras, oui mais du bon… et toujours avec modération ! Voici quelques conseils pratiques pour profiter de leurs bienfaits sans excès.

  • Pour votre vinaigrette, évitez de verser l’huile avec la bouteille mais comptez une cuillère à soupe d’huile par personne.
  • Pour les oléagineux, l’équivalent de 10 amandes représente déjà un bel apport lipidique.
  • Un demi-avocat est une portion suffisante pour une entrée.
Et puisque l’alimentation est affaire d’équilibre et de plaisir, continuez d’apprécier le fromage ou une charcuterie de façon occasionnelle.