La tendinite est une blessure courante chez le sportif. Mais elle peut être évitée en suivant quelques conseils pratiques sur l’équipement, l’entrainement et en adoptant une bonne hygiène de vie. Vous découvrirez dans cet article comment l’hydratation et le choix de certains aliments peut compléter les moyens de traitements kinésithérapiques.

L’essentiel sur la tendinite

La tendinite ou tendinopathie est une atteinte inflammatoire du corps du tendon qui attache le muscle sur l’os ou l’articulation. En effet les « ites » sont synonymes d’inflammation.

Les tendinites sont bien souvent localisées au niveau de l’épaule, du coude, du poignet, de la main, de la hanche, du genou et de la cheville.
Les causes peuvent être diverses mais chez le sportif il s’agit en général de contrainte gestuelle répétitive, de mouvements récurrents inadaptés, voire d’une mauvaise hygiène de vie ou d’une mauvaise hydratation.

Il faut noter que d’autres facteurs intrinsèques peuvent favoriser les tendinites. L’hyperlaxité ligamentaire, l’inégalité des membres inférieurs ou certains troubles morphologiques ou de la statique et même des problèmes dentaires.

Par ailleurs, le matériel, l’entrainement ou l’environnement peuvent aussi contribuer à développer des tendinites. Vérifiez que votre équipement est bien adapté à votre morphologie pour effectuer le meilleur geste, surtout s’il est neuf ou au contraire usagé. Côté entrainement, mesurez avec sagesse l’intensité et la durée de l’effort, surtout en période de reprise ou de compétition.

Peut-on dire adieu à une tendinite récurrente ?

Il est vrai qu’il n’est pas facile de se défaire d’une tendinite, surtout pour les sportifs qui sollicitent beaucoup leur corps et pour qui le repos demandé est une vraie contrainte. Certaines techniques vous permettront d’améliorer le traitement de votre tendinopathie. Parmi elles on retrouve :

  • la kinésithérapie (étirements, reprogrammation neuromusculaire)
  • la cryothérapie
  • le crochetage
  • l’ionisation, les ultrasons, le laser, les ondes de choc
  • le MTP (massage transverse profonds)  
  • le travail excentrique manuel sur machine isocinétique
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (à éviter tant que possible)

Comment prévenir les tendinites ?

L’alimentation est un des axes sur lequel peut travailler un sportif qui présente des tendinites récurrentes. Cela peut paraitre assez étonnant et pourtant…On sait que notre alimentation impacte notre pH. Plus il est acide, plus notre corps est propice aux inflammations telles que les tendinopathies. Voici quelques conseils très pratiques pour adopter une alimentation anti-tendinite :

  • Hydratation : boire 2 litres d’eau par jour pour assurer un bon drainage de vos toxines qui peuvent se fixer sur vos tendons. Moyen simple de vérifier votre taux d’hydratation : vérifiez la couleur de vos urines qui doivent être claires et leur pH qui doit être proche de 7 (test réalisé avec une petite bandelette à pH que l’on trouve en pharmacies, parapharmacies ou sur internet)! Par ailleurs, consommez régulièrement des eaux riches en bicarbonates comme la Saint-Yorre ou rajoutez une cuillère à café de bicarbonates de sodium par litre d’eau de source. Evitez l’alcool et le café qui sont déshydratants et acidifiants.
  • Des fruits et des légumes riches en antioxydants et alcalinisant (qui vont réguler un PH trop acide) à chaque repas.
  • Des bonnes graisses telles que les omégas 3 anti-inflammatoires, que l’on peut retrouver dans les huiles de soja, de colza et de noix, ainsi que dans le poisson gras.
  • Un sommeil de qualité permet au corps de bien réparer les lésions occasionnées dans la journée.

Vous pouvez également utiliser un complément alimentaire comme le Stop Cramp par exemple, qui prévient l'apparition des crampes musculaires et facilite la récupération après l'effort.